De l’ombre à la lumière

Vendredi 30 Octobre 2020 : La nouvelle est tombé, on retourne en confinement. Cette série est née au fils de mes balades photographiques dans un rayon d’un kilomètre, à raison d’une heure par jour, pendant un mois, autour de chez moi, entre zone d’ombre sur l’avenir et l’espoir de retrouver un semblant de vie normale rapidement,

Rideaux des commerces baissées, chaises et tables des bars et des restaurants rangées, fleurs enfermées et livres rangés, la vie s’est à nouveau arrêtée pour une période définie. Pourtant, la peur n’est plus la même, l’envie de liberté subsiste, la vie continue.

Dans cette série, j’ai voulu jouer sur la lumière avec un contraste très fort entre les zones d’ombre et le soleil se réfléchissant sur les immeubles parisiens. Un contraste qui défini l’état d’esprit du moment, entre une lumière qui semble une promesse vers un avenir meilleur et l’ombre de ces temps obscures.

Suspended time at home

Confinement 2020, durant 55 jours nous avons été confiné chez nous avec l’interdiction, sauf cas particulier, de sortir. Le temps s’est arrêté. Du moins notre vie habituelle. Nous nous sommes réorganiser, nous avons trouvé des alternatives à nos habitudes de consommation, attendu. Beaucoup attendu. Dans l’attente de nouvelle, de plan, de déconfinement.

Durant ce temps, “Suspended Time at Home” est né naturellement. Je présente ma maison, mon quotidien, mon confinement.

Une année dont on se souviendra longtemps pour ces informations terribles mais je souhaitais me souvenir de cette ambiance si particulière de ce lapse de temps que nous avons vécu, chez nous, confiné.